Credits

-R&Sie(n) / Le Laboratoire / 2010

-Scénario, design, production : R&Sie(n)

Associé à :

-François Jouve / Process mathématiques

-Winston Hampel, Natanel Elfassy / Computations (with some help of Marc Fornes)

-Stephan Henrich / Process et Design Robotique

-Gaëtan Robillard, Frédéric Mauclere, Jonathan Derrough / Design

et Process de captations physiologiques

-Berdaguer et Péjus  / Scénario Nano-récepteurs

-Mark Kendall / Microneedles

-Delphine Chevrot / Takako Sato / “The Lift”

-Candice Poitrey / Interview Physiologique

&

-Chris Younes / Machine Naturelle

&

-Jiang Bin, architecte

-Laura Bellamy

-Rosalie Laurin

.

.

…………………………………………………………………………………………………………………………………………….

Biographies

R&Sie(n)

François Roche - Born February 25, 1961 in Paris (XIIth arrondissement) / State licensed architect (DPLG), 1987 architectural school graduate (U.P.A. no.3 at Versailles).

Stéphanie Lavaux – Born June 11, 1966 in Saint-Denis, La Réunion / Left the Paris fine arts school in 1990.

Toshikatsi Kiuchi – Born in Japan September 5, 1978. / Masters degree in architecture 2004, graduate of the university of Tokyo.

This group works simultaneously through the architectural practice R&Sie(n) and the “new-territories” research organization. It also leads architectural research labs such as the Advanced Studio at Colombia University-Gsapp in New York. Web site: www.new-territories.com

Among the teaching positions held by R&Sie(n) and François Roche over the last decade are  guest professor at the Bartlett School in London in 2000, the Vienna TU in 2001, the Barcelona ESARQ in 2003-04, the Paris ESA in 2005, the University of Pennsylvania in Philadelphia in 2006, the Angewangde in Vienna in 2008, the USC-Los Angeles in 2009 and currently Columbia, since 2006.

Their architectural designs have been show at, among other places, Columbia University (New York, 1999-2000), UCLA (Los Angeles, 1999-2000), ICA (London, 2001), Mori Art Museum (Tokyo, 2004), Centre Pompidou (Paris, 2003), MAM / Musée d’Art Moderne (Paris, 2005, 2006), the Tate Modern (London 2006) and Orléans/ArchiLab  (1999, 2001, 2003). Work by R&Sie(n) was selected for exhibition at the French pavilion at the Venice Architecture Biennales of 1990, 1996, 2000 and 2002 (they rejected the invitation that year), and for the international section in en 2000, 2004 and 2008 and they have been selected in the next one, International Pavilion, in September 2010.

Preamble:

R&Sie(n) is an architectural practice based on Paris. It was founded in 1989 by François Roche (1961, Paris) and Stéphanie Lavaux (1966, the French island Réunion). Their architectural work is simultaneously organic, biological and critical. It seeks to articulate the real and/or fictional, geographic situations and narrative structures that can transform them.

R&Sie(n) unfold their protocols through the re-staging of different kinds of contemporary relationships: aesthetical, mechanical, computational and even artificial. They employ speculations and fictions as operative strategies to unalienate operative modes and infiltrate “media culture” in order to subvert its conventions. They consider architectural identity as emanating from uncertainty principles defined through provisional processes and forms in which animism, vitalism and mechanism become vectors of dynamic mutations.

They critically engage contemporary technology in experiments alchemically mixing Eros and Thanatos to develop deliberately ambiguous scenarios that fuse realities that would seem immisicible.  Their synthetic devices works out possibles somewhere between attractions and aversions, simultaneously mixes of obstacles and possibilities, waste material and efflorescence, threats and protections, mechanical powers and natural forces. Here everything is intertwined and knotted, in the process of becoming, in a movement in becoming. “Let yourself slip through their work and feel its silky and strange texture as terrifies and caresses you.”
…………………………………………………………………………………………………………………………………………….

François Jouve

Parcours :

* 1983-87 : Ecole Normale Supérieure (Paris)

* 1988 : agrégation de mathématiques

* 1992 : doctorat de l’université Paris 6

* 1986-88 : centre scientifique d’IBM France

* 1989-2006 : centre de maths appliquées de l’Ecole Polytechnique (comme ingénieur de recherche puis chargé de recherche CNRS à partir de

1995)

* 2004 : habilitation à diriger des recherches (Paris 6)

* Depuis 2006: professeur à l’université Paris 7 (Paris Diderot)

* 1992-2009 : enseignant à l’Ecole Polytechnique

* Depuis 2008 : enseignant à l’Ecole Normale Supérieure

Publications :

F. Jouve : Modélisation mathématique de l’œil en élasticité non linéaire : «  Recherches en mathématiques appliquées » (RMA 26), Masson 1993, 197 p

François Jouve est auteur de nombreux articles scientifiques et actes de conférences.

La plupart de ces publications sont disponibles sur

http://www.cmap.polytechnique.fr/~jouve/publications.html

Recherche :

« Ma recherche concerne les mathématiques appliquées et plus précisément l’analyse numérique et le calcul scientifique. Je m’intéresse à la modélisation mathématique de phénomènes physiques ou biologiques ainsi qu’à l’étude des équations issues de cette modélisation et à la mise en oeuvre de méthodes de résolution approchées – par ordinateur – de ces équations. Cette branche des mathématiques a pris son essor dans les années 60 avec l’apparition des premiers ordinateurs performants capables d’effectuer des calculs impossibles sur le papier. Elle se nourrit à la fois des avancées des autres sciences à laquelle elle s’applique et des techniques mathématiques les plus récentes. Elle bénéficie également de l’augmentation constante des puissances de calcul des ordinateurs, permettant d’effectuer des modélisations de plus en plus complexes.

Cantonnée à l’origine à des problèmes issus de sciences où le langage mathématique est naturel, comme la physique ou la mécanique des fluides et des solides, l’analyse numérique s’est attaquée plus récemment à la modélisation de problèmes venant de la chimie, la biologie, l’économie ou la médecine.

Une partie de mes recherches s’est faite en relation avec des médecins ophtalmologistes : modélisation d’opération de chirurgie réfractive (dont le but est de corriger des défauts de vision comme la myopie ou l’astigmatisme), ou développement de nouveaux implants intraoculaires utilisés dans la chirurgie de la cataracte. Par ailleurs, je m’intéresse aux problèmes d’optimisation de formes dans lesquels on cherche une forme – dite “optimale” – qui satisfasse au mieux certaines contraintes (un “cahier des charges”) données. Un exemple typique de ce type de problèmes est la recherche du meilleur compromis entre le poids et la rigidité d’un objet fabriqué dans un matériau ayant des propriétés mécaniques données. C’est cette partie de mes recherches, et les formes originales qui sont issues des algorithmes que nous avons développés, qui a initié ma collaboration avec R&Sie(n). Ces problèmes, dans lesquels la forme est l’inconnue, que l’on peut classer de façon générique sous le nom de “problèmes inverses”, ont de nombreuses applications dans des domaines très variés, de l’industrie à la prospection pétrolière mais également en imagerie médicale. »

…………………………………………………………………………………………………………………………………………….

Mark Kendall

Le Professeur Mark Kendall a plus de 12 ans d’expérience dans le domaine de la recherche des gènes et délivrances de médicaments sans intraveineuse grâce aux micro-nanostructures. Il est l’auteur de plus d’une centaine d’articles et est référencé dans de nombreux journaux spécialisés. Mark Kendall est également l’inventeur de plus de vingt cinq brevets et a travaillé avec de nombreux partenaires industriels dans le domaine des transferts de technologie, de leur concept à leur commercialisation. Il a été invité à de nombreuses conférences dans divers pays. Sa technologie biolistique a été commercialisée grâce à PowderMed (une compagnie de transfert de technologie) achetée par Pfizer  en 2006 (Mark Kendall fait désormais partie de l’université de Queensland après  huit années passées à l’université d’Oxford, en tant que Directeur associé du PowederJect Centre for Gene and Drug Delivery Research, et en tant que chercheur et lecteur au sein de Magdalen College. Parallèlement à ses recherches à l’université de Queensland, Mark Kendall enseigne également la mécanique biomédicale des fluides à des étudiants de premier cycle.

…………………………………………………………………………………………………………………………………………….

Stephan Henrich

Stephan Henrich est né le 13.08.1978 à Würzburg en Allemagne. Il vie à Stuttgart, Allemagne et à Paris, France. En 2007, il est diplômé en Architecture et Design Urbaine à Université de Stuttgart après des études à Stuttgart et à Paris. En 2006, il a gagné le AED Award pour son approche robotique à l´architecture. Il a travaillé dans plusieurs agences d´architecture et d´ingénierie à Berlin, Frankfort et Stuttgart, entre autres Schlaich, Bergermann and Partners, Stuttgart. Depuis 2004, il designe des machines avec et pour R&Sie(n), qui ont été exposées à la Biennale de Venise 2008 où il était associé. En 2006, il a enseigné à AA School à Londres (Summerschool), en 2008 à Die Angewandte à Vienne et en 2009 à USC à Los Angeles avec Francois Roche et Marc Fornes. En 2010, il est membre à l’Akademie Solitude à Stuttgart en Allemagne.

Winston Hampel

Winston Hampel est né le 02.09.1983 à Hambourg en Allemagne. Il vit entre Stuttgart et Paris.
A partir de 2004 études d’architecture à Hambourg, Stuttgart (SAdbK) et Paris (ESA).
En 2009, il a enseigné à l’ESARQ (Barcelone) avec François Roche.

Natanel Elfassy

Natanel Elfassy (né en 1979, Israël) est architecte et chercheur diplômé de l’École d’Architecture de l’Université de Tel Aviv, où il est actuellement chercheur (David Azrieli Research fellow) et candidat au MA au Département de Philosophie.Son projet de recherche, intitulé Poetic Animality, porte sur la critique philosophique des formes contemporaines de l’espace et des nouvelles pratiques de configurations spatiales [(topo)philosophie]. Ses projets et recherches, ont été exposés  à Los Angeles, Milan, Gênes, Köln et à Tel-Aviv. En 2007, il gagne le AICF Award de l’excellence.

Marc Fornes
THEVERYMANY | New York City, US

Marc Fornes, Architecte D.P.L.G., est le fondateur de THEVERYMANY, un design studio à New York City qui engage le prisme de l’architecture au travers de procédés précis de computation (dit “Explicit & Endcoded”). Sa spécialité et niche en design est l’automation, la génération et le contrôle de formes ou systèmes dits complexes.

Marc Fornes a notamment travaillé plus de trois ans pour Zaha Hadid Architect (Londres) – où il dirigeait le projet de la médiathèque de Pau (depuis le concours jusqu’à l’appel d’offre pour une large coque en carbone). Il a été invité par Francois Roche à participer à quelques  uns de ses studios  (n)Certainties, au GSAPP de Columbia (New York), Die Angewandte (Vienne) et University of Southern California (Los Angeles).  Ce semestre, il est personnellement invité à Harvard, mais enseigne régulièrement à travers le monde de multiples workshops de design et rhinoscripting.

Ses recherches, prototypes et larges structures expérimentales avec THEVERYMANY ont été exposés en Europe, aux Etats Unis et en Chine – notamment Londres, Berlin, New-York, Los Angeles, Beijing. Début 2010, il participera à l’exposition « Contemplating the Void » au Guggenheim Museum de NYC.

Gaëtan Robillard

Gaëtan Robillard est né en 1982, Ploemeur, France, vit et travaille à Paris.
Il est diplomé des Beaux Arts de Nantes en 2007, après une formation en école de design. Il double son diplôme d’art d’un Master 2 en technologies numériques appliquées au champ culturel.

2009 / installation pavillonnaire à la foire d’art de Sao Paulo (SP arte 09)
/ étude sur l’anthropologie urbaine de Brasilia (conférence à l’université d’architecture de Brasilia – 2008).
2010 / exposition personnelle à la galerie Sycomore (mars 2010 – Paris)

Jonathan Derrough

Jonathan DERROUGH, né le 10/10/1982 à Paris
Diplômé d’EPITECH Paris (2004) et d’ISART Digital (2007)
“Blind – Welcome to CeCity” - 2007 – jeu 3D expérimental primé au Concours 3D3 (Grand Prix et Prix Arte.tv) et aux E-magiciens (Mention spéciale du jury)

Delphine Chevrot

née en 1981 à Carpentras, vit et travaille à Paris et Avignon
- Diplomée en 2007 du DNSEP (Diplôme National Supérieur d’Expressions
Plastiques) à l’Ecole Supérieure d’Art d’Avignon
Expositions:
-2009:
/Ososphère/, festival nuits électroniques et arts numériques, Strasbourg
/Performance à froid/, exposition collective avec David Burrows et Charlotte Charbonnel, Laboratoire de Paris,
/Vidéoformes/, art vidéo et de nouveaux médias, Clermont-Ferrand
-2008:
/Plus d’histoires… / Carré Ste Anne, Montpellier
/Paradigme/ Galerie AL/MA, Montpellier

Frederic Mauclere

Né le 29/09/80, Paris
Master de Conception et direction de projets culturels.
Collaboration depuis quatre ans avec de nombreux artistes et designers sur des oeuvres ou des objets nécessitant une conception électronique et/ou logicielle. Collaboration également avec des entreprises dans le secteur
technologique, sur le développement d’interfaces tactiles.